Rina Sherman | ABOUT | A PROPOS
 
Home
| Writing | Film&Vidéo | Photography | Multimédia | Ethnography | A propos | Contact | Links
  

Rina
Rina Sherman

Born in South Africa, Rina Sherman was exiled from the country and settled in France in 1984 where she has been living and working since. A classical musician by training, she worked as independent theatre actress and in television before turning to filmmaking.
In 1990 she completed a doctorate with distinction at the Sorbonne, supervised by Jean Rouch.

Her first novel, UITREIS, (Leaving) was published in South Africa in 1997 to critical acclaim.
Writer, filmmaker and anthropologist, Rina has initiated several cultural projects. She was audiovisual director for the exhibition South Africa: Music of Freedom in La Villette, 1995. That same year, she was awarded the prestigious French prize, Villa Médicis Hors les Murs that allowed her to undertake extensive research in the film archives of the Southern African region.

In 1996, she organized Jean Rouch's tour of South African universities in collaboration of the French Institute in South Africa (IFAS) and the Mission for Cooperation and Cultural Services of the French Embassy in Namibia.

In 1997 Rina was awarded a Lavoisier Research Bursary by the French Ministry of Foreign Affairs for the project The Ovahimba Years, a multi-disciplinary long-term research programme (drawings, oral tradition, video, film, photography) aimed at creating a living trace of Ovahimba cultural heritage. For a period of seven years, she filmed and photographed aspects of the daily and ritual lives of the Ovahimba.

In 2002, she presented a multimedia exhibition, Work in Progress, at the Franco-Namibian Cultural Centre in Windhoek. In 2003, she extended her research into the south west of Angola, and has hence covered the entire Otjiherero socio-linguistic cultural heritage landscape. The project received support from the French Ministry of Foreign Affairs, various EU Embassies, The Ford Foundation and numerous private sponsors.
She is currently processing the data of her research and documentation results collected over a periond of seven years in the field, writing and editing films about her years with the Ovahimba, as well as working toward the long term conservation of " The Ovahimba Years" Collection.
In November 2011, a retrospective of Rina Sherman's films was held at the Quai Branly Museum, with two programs, Life in the City and The Ovahimba Years.

Rina Sherman's films and books feature in the collections of numerous major academic and public libraries and museums in the USA, UK and Europe.

 

Née en Afrique du Sud, Rina Sherman fut contrainte, en 1984, de s’exiler de son pays. Elle s'est alors installée en France où elle a obtenu la naturalisation en 1989. Musicienne classique de formation, elle a travaillé comme actrice de théâtre indépendante et à la télévision avant de se tourner vers le cinéma.
En 1990, elle achève son doctorat avec distinction à la Sorbonne, sous la direction de Jean Rouch.
Son premier roman, Uitreis, (Partance), publié en Afrique du Sud en 1997, a été salué par la critique.
Ecrivain, cinéaste et anthropologue, Rina Sherman est à l’origine de plusieurs projets culturels. Elle a été commissaire audiovisuel pour l’exposition, « Afrique du Sud : musiques de liberté », La Villette, 1995. Cette même année, elle a été lauréate d’une bourse Villa Médicis Hors les Murs, qui lui a permis de réaliser des recherches approfondies dans les archives du film de la région d'Afrique Australe.

En 1996, elle a été commissaire de la tournée de Jean Rouch dans des universités d’Afrique Australe, en collaboration de l'Institut Français en Afrique du Sud (IFAS), la Mission pour la coopération et les services culturels de l'ambassade française en Namibie.
En 1997, elle a été lauréate d’une bourse Lavoisier du ministère des Affaires Etrangères pour le projet « Les années Ovahimba », un programme de recherche multidisciplinaire à long terme (dessins, la tradition orale, vidéo, cinéma, photographie) destiné à constituer une trace vivante du patrimoine culturel des Ovahimba. C'est ainsi que, durant une période de sept ans, elle a étudié et surtout créé une documentation sur la tradition orale, la vie quotidienne et les rites des Ovahimba.
En 2002, elle a présenté une exposition multimédia, « Les années Ovahimba : Travaux en cours », au Centre culturel franco-namibien à Windhoek. En 2003, grâce à l’extension de ses recherches dans le sud-ouest de l'Angola, elle a pu donner une vision d'ensemble de tout le patrimoine culturel et des expressions de tradition orale du paysage sociolinguistique Otjiherero. Le projet a reçu le soutien du Ministère des Affaires étrangères, de diverses ambassades de l'UE, de la Fondation Ford et de nombreux sponsors privés.
Actuellement, elle continue le traitement des résultats de ses recherches et de la documentation recueillie au cours de ses sept années de séjour sur le terrain, le montage de films et de photographies, la rédaction d'articles et de livres, enfin un travail de conservation à long terme de l'ensemble des données de la Collection « Les années Ovahimba ».
En novembre 2011, une rétrospective de films de Rina Sherman a eu lieu au musée du quai Branly, avec deux programmes, La vie en ville et Les années Ovahimba.

Les films et les livres de Rina Sherman sont disponibles dans le catalogue de nombreuses bibliothèques universitaires et publiques importantes, ainsi dans des musées aux USA, UK et en Europe.

fb yt tw   

         Home | Writing | Film&Vidéo | Photography | Multimédia | Ethnography | About | Contact | Links | Legal Information   Designed and maintained by Rina Sherman©